Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 18:32

Côte d’Ivoire, la déception…

 

Ne pas se rendre en Gambie au championnat d’Afrique qualificatif pour le championnat du monde au Brésil, le pays du roi Pelé, est une faute professionnelle. Recevoir les amis africains chez soi lors du championnat d’Afrique par équipe et ne pas se déplacer en retour sous un prétexte de papier ou de signature manquant du ministère, est inadmissible. Je vous rappelle que cela fait la deuxième fois que cela arrive, que la Côte d’Ivoire manque à l’appel d’un rendez-vous aussi important qu’un championnat d’Afrique Individuel (Yaoundé en 2006), à croire que l’on ne retient pas les erreurs du passé.

J’ai cru qu’on avait fini avec l’improvisation.

Quel que soit le problème rencontré, il fallait faire partir coûte que coûte, Blé Lida et Aman Eugène. A la Fédération de se débrouiller pour que ses joueurs participent au championnat d'Afrique, quitte à faire les démarches ensuite auprès du Ministère.

C’est une catastrophe pour les joueurs ivoiriens en particulier et pour le jeu de dames africain en général. Quel gâchis !

Atsé Joël, Huo Bi Gouri, Beugré Edmond, Ano Adonis, Blé Lida, Aman Eugène, Ahon Jean-Claude etc… consacrent énormément de leur temps à ce « pauvre » sport. Les seuls bonheurs auxquels ils aspirent sont les voyages et les rencontres internationales.

 

Messieurs, je ne vais pas vous apprendre qu’il est difficile (sur le plan damique) en Afrique d’organiser deux compétitions internationales en deux mois. C’est du gaspillage. Les supers favoris, le Cameroun et le Sénégal ont brillé par leur absence, ils ont eu raison puisque le pays organisateur n’est pas présent à Banjul pour le plus prestigieux et important championnat d’Afrique individuel qualificatif pour le championnat du monde et dont l’Afrique ne dispose que de 9 places.

 

Ne fallait-il pas plutôt organiser le championnat Individuel à Abidjan ? Plus valorisant avec la présence des tous les grands Maîtres Internationaux africains.

Cela n’enlève rien à la victoire de l’équipe nationale de Guinée, qui ne l’a pas volé. Lors de mon séjour à Abidjan, j’avais prévenu mon ami et frère Beugré Edmond de la montée en puissance de cette nation. Il m’a répondu : « qu’ils étaient prenables… » J’en profite d’ailleurs pour saluer les efforts consentis par Monsieur Kaba (Président de la Fédération Guinéenne).

 

Pendant le Challenge Laurent Gbagbo, j’ai été choqué sur le plan technique des damistes, de la rapidité à prendre des décisions sur le damier. J’attendais donc avec impatience le championnat d’Afrique par équipe pour savoir si je ne m’étais pas trompé. Et non ! J’ai eu la confirmation. Pendant le championnat d’Afrique, j’ai appelé l’informaticien de la Fédération Ivoirienne du jeu de dames, Désiré Touré (que je remercie pour les photos et les parties) afin qu’il dise à Atsé Joël d’arrêter de se précipiter et à Beugré Edmond et Huo Bi Gouri d’aller au bout de leurs idées. Les parties rapides (5mn) et la paresse sur le travail d’analyse sont les causes de cet échec.

Malgré la régularité des compétitions et la rémunération de certains damistes, les deux équipes, A et B, n’ont pas été à la hauteur des efforts qui ont été fournis par la Fédération et le Ministère. Quel dommage !

 

J’envisageais de créer un club avec pour capitaine le maître international Zeba Hamadou. Je me suis rendu à son travail pour le convaincre de revenir dans le jeu. « La Côte d’Ivoire avait besoin de lui. » Sa réponse a été tout de suite positive. Il reste pour moi, avec Djédjé Kouassi et feu Bah Ahmed, le joueur le plus talentueux que la Côte d’Ivoire ait connu. Mais si on ne peut pas voyager, à quoi bon créer un club ?

 

Je continue à faire confiance à l’équipe dirigeante à condition que la désillusion de Gambie ne se reproduise plus.

Et à mes amis damistes : « arrêter les jeux d’argent, il n’y a rien là-dedans, travaillez sérieusement le jeu de dames car on ne sait jamais… »

 

On est ensemble !

 

OSLOG

Partager cet article
Repost0

commentaires