Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 20:23

 

"Damiste Océan Indien" est une rubrique destinée aux joueurs de dames de la zone. Ainsi ce deuxième numéro qui se veut particulier, s'interresse à nos plus proches voisins.

  

réunion 1

 

adr maurice 2Après le réunionnais de St Pierre Marcel Abrantès, cette fois ci nous vous proposons de mieux connaître M Alain Cheong Mr Feyzal Peermamode que  M Sully Bénard (à gauche) de la Ligue Réunion a rencontré en mai 2010 et ceci grâce à un lien initié par M Oscar Lognon ( le nantais champion de France tiens un blog qui suit de près l’actualité du jeu de dames à l’île Maurice).

 

 

  
 .........................................

 

images.jpg  Zoom Wikipédia.fr sur Maurice.

L’île la plus peupléedes Mascareignes.

Maurice, autrefois l'île de France, est une île du sud-ouest de l'océan Indien située au cœur de l'archipel des Mascareignes entre la Réunion à l'ouest et l'île Rodrigues à l'est. Depuis le 12 mars 1992, elle forme avec cette dernière une république appelée République de Maurice après avoir obtenu son indépendance en 1968. Elle compte pour 91 % de la superficie de cet État. L'essentiel de la population de plus de 1,2 million d'habitants et la capitale, Port-Louis, y sont situés.

 

Comparée à sa voisine, l'île de la Réunion, l'île Maurice a un relief peu accidenté. Ses plaines côtières et un plateau central ont permis pendant longtemps la culture extensive de la canne à sucre et du thé. De cette canne à sucre, les Hollandais fabriquaient du rhum, tradition qui est restée ancrée à l'île Maurice qui compte de nombreuses marques de rhum local, tout comme la fameuse  bière ; au nom d’un oiseau éternel.

 

 

LE JEU DE DAMES A L’ILE MAURICE : Une vue de Mr Feyzal Peermamode et Mr Alain Cheong

 

… sous les vérandas des boutiques …

Le jeu de dames a connu beaucoup d’adeptes dans les années 60 à l’île Maurice où il est pratiqué majoritairement  par la classe moyenne et ouvrière. Ainsi a cet époque on jouait régulièrement dans tous les  villages comme dans les villes, à chaque coin de rue, aux abords des salons des coiffeurs, des ateliers de tailleurs, sous les vérandas des boutiques du quartier (La boutique chinois comme on l’appelle chez nous).

 Les gens  donnaient libre cours à leurs passions.  Ces parties longues donnant l’impression de ne jamais se terminer. Ils calculaient beaucoup avant de jouer comme si leurs vies en dépendaient. Et après la partie c’était au tour des spectateurs de refaire le match. Ils discutaient  voyant même le gain pour le joueur qui avait perdu. Des débats sans fins !

 

jeu-de-dames-Maurice-11--7-.JPG 

… l’ambiance …

L’ambiance qui y régnait était propre au monde damique. Dans aucun autre jeu cérébral nous avons vu cette ambiance où les spectateurs  se croyaient tout voir et connaître. D’où l’expression bien de chez nous.”ce ki joue pas trouve ce ki guette ki trouve” . Les damistes se donnaient a fond et celui qui gagnait le plus souvent était considéré comme le champion du quartier.

jeu-de-dames-Maurice-11--5-.JPG

 

 … une activité sociale très prisée …

La popularité de ce jeu ne cessait de s’accroître. Jeunes et vieux s’y donnaient à cœur joie sur du matériel de pacotille. Oui un simple carton sur lequel on dessine un damier et les capsules des boissons gazeuses suffisaient à leur bonheur. Le jeu devint même une activité sociale tres prisée. Tout prétexte était bon pour jouer aux dames. On y jouait la veille des célébrations de mariage ou encore lors de veillées  mortuaires où on commença  à jouer pour de l’argent. A tel point qu’en un rien de temps l’argent devenait indissociable à ce jeu. Les spectateurs misaient de l’argent sur leurs favoris. Les forts joueurs  faisaient le tour de l’ile à la recherche d’autres damistes pour faire des parties. L’argent y était pour beaucoup mais en contrepartie le jeu devint encore plus populaire et le niveau de jeu ne cessait de s’accroitre.

 

 

  Jardin de Plaine-verte à Port Louis 

… Ayoube Bahadoor …

Les noms des célèbres damistes  Chiland, Koupermann, Ghestem et plus tard Baba Sy, Ton Sjibrands et Harm Wiersma devenaient familiers. On faisait des tournois open où les meilleurs damistes de l’île se réunissaient. Et ce Durant ces types de tournoi qu’un certain Ayoube Bahadoor allait se révéler. Il devint très vite un joueur de référence sur l’ile. Mais quelques années plus tard il immigra en France et las bas il fit le bonheur du club d’Issy Les Moulineaux. Il participa à plusieurs tournois avec ce club en France. Même aujourd’hui on parle de lui avec beaucoup de respect au jardin tant me dit on il avait laisse des souvenirs impérissables.

 

 … La modernisation …

Dans les années 90 le jeu de dames  passa par des moments très  difficiles  et ce pour plusieurs  raisons. L’industrialisation et la création de la zone franche  aida à créer des emplois pour les jeunes. L’arrivée des supermarchés et hypermarchés forçaient les petits commerces du coin à fermer boutique. La modernisation des salons de coiffure entre autres.  L’avènement des jeux électroniques allaient être néfaste pour la pratique de jeu de dames. L’espace pour jouer se rétrécissait et les jeune trouvaient des nouveaux moyens pour meubler leurs  loisirs et tout doucement les jeux de papa se sont vite oubliés. Face a ce désintéressement des jeunes pour ce jeu a la ville comme au village le jeu donna l’impression de faire du surplace.  Seuls  les amoureux de ce jeu qui sont aujourd’hui âges de plus de 40 ans continuent à faire vivre ce jeu.

 

…le club Mer Rouge …

Deux ans de cela le club Mer Rouge avait organise un tournoi national pour regrouper les damistes de l’ile. Judex Ratna membre du club Mer Rouge avait fait un travail formidable et le tournoi a connu un succès  retentissant. Des joueurs  venant de différentes régions de l’ile ont participe au tournoi. Ce tournoi nous a donné une bonne raison d’espérer. 

 

        Dames Maurice

 

Mr Alain Cheong, 47 ans Port Louis.

Alain est né le   02 février 1964. Marié et père d’un garçon il exerce la profession de Commerçant et fabriquant de pates  alimentaire. Ce passionné de football joue aux dames depuis l’âge de 20 ans. Il a participé à de nombreux tournois inter clubs et a récolté quelques trophées. Ses joueurs préférés sont d’abord son père très connu dans le circuit mauricien, et ensuite le hollandais Harm Wiersma.

 jeu-de-dames-Maurice-11--3-.JPG

L’esprit sportif !

Habitué des salles de jeu de dames en ligne ( allias alaincheong sur play.ok) où il démontre une réputation de joueur redoutable, comme nous le confirme le réunionnais Sébastien Berfroi (spécialiste de play.ok). Alain est un compétiteur. L’esprit sportif l’anime, il aime le combat, apprécie les victoires et respecte la défaite.  Son nouvel objectif est de remporter le tournoi inter île en novembre prochain (projet en cours, voir prochaine édition).                                                                                      

 

Mr Feyzal Peermamode, 48 ans Port Louis.

Feyzal, allias Fad62 sur play.ok, est né le 13 juin 1962 dans la Capitale Port-Louis. Marié et père de deux garçons, il a pour autre passion la pêche qui pratique aussi régulièrement que les Dames.

 jeu-de-dames-Maurice-11.JPG

Fad et Zorco !

Il a commencé sa «  carrière damiste tardivement ». Cafait seulement 4 ans qu’il joue régulièrement. C’est sur le site de play.okqu’il a fait ses débuts. C’est las bas qu’il « rencontra » M Jean Pierre Garacio ( allias zorco) qui lui enseigna les fondamentaux du Jeu de Dames International. Ainsi au-delà des océans un lien fort s’installe entre les deux hommes autour d’une table virtuel. Feyzal progresse très vite grâce aux livres et magazines que Jean Pierre expédie régulièrement. 

 

Remporte le tournoi National 2009.

En Mai 2009, il remporte le tournoi national  à Mer Rouge.  Cette compétition avait rassemblé une quarantaine de joueurs de tous le pays. Il remporta la finale devant Alain Cheong et Sahid Imambaccus se classa 3ème. Outre que Jean Pierre Garracio et Oscar Lognon, Feyzal affectionne particulièrement le jeu de son compatrioteIssabhye Peertum et du russe Champion du Monde Alexander Georgiev.

Tournoi de Port Louis

…………

Feyzal et Alain veulent participer au retour au premier plan du jeu. Il apportent notamment leur contribution auprès des jeunes. Et pour les stimuler ils comptent d’abord leur raconter l’histoire du jeu de dames mauricien. 

Ainsi les damistes mauriciens partagent avec leurs « confrères » réunionnais cette idée que le jeu de dames n’as pas dit son dernier mot dans les Mascareignes et dans toutes la zone océan indien. L’époque de l’isolement semble être résolue depuis Internet.

Des échanges structurés entre les deux îles, dites sœurs mais bien distinctes (statut, population, histoire, …) sont de plus en plus envisagés. Outre les aspects sportifs non négligeables et nécessaires, les perspectives sont nombreuses. Certains voient même déjà loin voir même très loin, nous ne sommes pas damistes pour rien ; «  pourquoi pas travailler l’intégration de la discipline aux Jeux de l’Océan Indien ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by OSLOG - dans Damlog
commenter cet article

commentaires

guerbert christian 29/04/2011 02:23



c'est avec un réel interet que j'ai lu ce reportage , connaissant bien la réunion et un peu l'ile Maurice ,je vous encourage vivement à continuer .j'ai donné des simultanées contre 6 personnes
 à St gilles en 1995.et helas à ce moment je n'avais rencontré aucun joueur ...



feyzal Peermamode 28/04/2011 22:28



Merci Oscar. Tu fais beaucoup pour promouvoir le jeu de dames dans l'ocean indien. Les damistes mauriciens et reunionnais t'en seront reconnaissant.


Amities


Fad